Station de recherche de Sidi Mehdi – Touggourt

Historique

La Station de Sidi Mehdi, TOUGGOURT a été créée en 1959 par le Service des études scientifiques de l’Hydraulique au sein d’un périmètre irrigable d’environ 150 ha.

Ensuite, elle a été rattachée à L’Institut National de la Recherche Agronomique d’Algérie qui assure sa gestion depuis 1966 à ce jour.

Situation géographique

La station INRAA de Sidi Mehdi est située à 07 Km au Sud Est de Touggourt sur le plateau qui constitue la bordure orientale de l’Oud Righ.

La région de l’Oued Righ dans le Sahara algérien septentrional est un vaste ensemble de palmeraies entourées de dunes.
Cette zone dépressionnaire est bordée au Nord par le Ziban à l’Est par les grands alignements dunaires de l’erg oriental au Sud par les oasis d’Ouargla, à l’Est par la région d’Oued Souf et à l’ouest par la dépression de Dzioua.

La région d’Oued Righ est connue par le développement considérable de ses oasis qui produisent des dattes d’excellente qualité. Ces oasis sont alignées du Nord au Sud en partant de l’importante Oasis d’Ourir (Daïra de Mghaïer),jusqu’à celle de Témacine (à 10 km au Sud de la Daïra de Touggourt), sur une longueur de 150 Km environ. La largeur de la zone varie entre 20 et 30 km.

Objectifs de la station

L’objectif de la Station est défini comme étant l’Etude des Meilleurs Moyens de mise en valeur avec les conditions particulières de l’Oued Righ.
En d’autres termes il s’agit de :

  • De définir les techniques d’Irrigation et de Drainage les plus performantes.
  • D’améliorer la fertilité des sols.
  • De diversifier les cultures avec comme composante essentiel le palmier dattier, les cultures fourragères et maraîchères en rapport avec les caractéristiques physico-chimiques des eaux et des sols.
  • D’améliorer l’élevage et de développer l’existant.
  • De valoriser les produits et sous produits du palmier.

Plan d’occupation des Sols de la station

Le domaine expérimental s’étend sur 52 ha de surface totale dont 30 ha de SAU

repartie comme suit :

  • 25 ha de Palmeraie soit 2500 palmiers de variété DegletNour, dont 01 ha de palmier mâles.
  • 01 ha portant une collection de cultivars de palmier dattier provenant de la
  • Régions d’Oued-Righ et d’Oued-Souf.
  • 01 ha d’oliviers
  • 01 ha de palmiers issus d’in-vitro
  • 04 ha de terres nues destinées aux cultures fourragères et maraîchères.
  • Le reste, soit 12 ha ont été rattaché à la Station dans le cadre de
  • l’opération Assainissement du Patrimoine Foncier du Secteur de l’Agriculture.

La phoeniciculture dans la égion d’Oued Righ

Parmi les régions phoenicicoles potentielles en Algérie, la région de l’Oued-Righ, est très connue par sa diversité génétique du palmier et la particularité ethnique de sa population, très attachée à la culture phoenicicole avec un potentiel estimé à plus de 4.000.000 de
palmiers.

La culture du palmier dattier dans cette région était pratiquée par les indigènes bien avant l’arrivée des Français en Algérie, et grâce aux efforts de la population l’Oued-Righ est devenu la principale région productrice et exportatrice des dattes d’Algérie.
L’essor de la culture de la datte dans cette région est dû non seulement aux efforts de la population, mais surtout aux conditions climatiques particulières, aux caractéristiques favorables du sol et à l’existence des nappes souterraines importantes.

Touggourt est le plus grand centre d’intérêt de la région, et c’est de là qu’a commencé le développement de la phoeniciculture par les colons français vers les années 1800. D’ailleurs, un terminus de voie ferré et un aéroport ont été réalisés dans les années quarante pour transporter de la datte vers l’Europe via la France.

CatégoriesM.RA.RI.ET.ST.S.IS.DO.AA.SG
P. scientifique0308
P. Technique et de soutien0205
P. administratif0101
P. ouvrier + parc1006
P; sécurité01
Potentiel scientifique, technique et de soutien